Et si c’était vrai…

Avec ce premier article, je souhaite apporter mes humbles réflexions sur ce que je vis comme artiste émergente.

J’ai 59 ans. Et oui, j’émerge. Et si c’était vrai?

J’ai aimé, enseigné, enfanté, corrigé, créé, aimé, enfanté, enseigné, corrigé, aimé, créé, enfanté, enseigné, corrigé, géré, créé, aimé et récolté.

J’émerge après toutes ces années où tout s’est entrecroisé.  Mon pouvoir créatif s’est parfois caché, enfoui quelque part, mais toujours présent.  Il m’est arrivé d’avoir une toile qui m’habitait pendant toute une année et qui se révélait au fil d’une semaine de relâche. Et si c’était vrai?

C’est dire que j’ai beaucoup d’images emmagasinées dans mon disque dur cérébral. La vie m’a amené à vivre une pause qui se prolonge et qui va me conduire je ne sais où.

Je puise alors dans le fatras que j’ai accumulé et que je déménage chaque fois parce que on ne sait jamais. Depuis quelques semaines, ma production va dans plusieurs directions.  Elle traduit mon impatience.  Je cherche mon image, ma signature.  J’ai déjà un filon avec la série Traces. Les autres expériences vont me servir à mieux préciser le rendu pour Traces. Et si c’était vrai?

J’ai ressorti mon matériel d’estampe, des monotypes, des plaques à graver.  Je rôde autour de tout ça.  Ma table d’atelier croule sous les matériaux et les objets.  Le divan à côté est tout aussi enseveli. Au moins, j’ai réussi à ranger quelques items. Je me donne rendez-vous chaque jour pour travailler sur différents projets. Et si c’était vrai?

Et je regarde les résultats et je me dis « Oui, c’est vrai »

Je peux sans gêne me prononcer artiste. Je me reconnais comme telle.

C’est vrai!

Laisser un commentaire